Plats végétariens Iraniens

 

Être végétarien, ou réduire la consommation de viande, devient de plus en plus une tendance dans le monde entier. Non seulement c’est bon pour la santé mais aussi c’est nécessaire pour la planète. Cependant, le respect d’un régime alimentaire pendant le voyage est toujours un défi, surtout si vous voulez essayer les plats locaux ou vous familiariser avec les saveurs du pays. Vous avez peut-être entendu dire qu’il n’est pas facile d’être végétarien en Iran ; il y a de la viande dans la plupart des plats et parfois il n’est pas possible de trouver autre chose que de la viande ou du poulet grillé dans les menus appelés en persan Kebab.

En fait, la cuisine iranienne est assez riche et variée et il est vrai que les Iraniens mangent beaucoup de viande. Il n’y a pas de restriction religieuse- sauf sur la viande halal- et mettre de la viande sur la table est un signe de prospérité et de bien-être pour de nombreuses familles puisqu’elles ont les moyens d’en acheter.

Mais il y a encore beaucoup de plats traditionnels persans sans viande adaptés à un régime végétarien ou pour ceux qui désirent, parfois, essayer ce type de nourriture au cours de leur voyage en Iran. Dans cet article, je parlerai des plats végétariens que vous pourriez trouver dans les restaurants.

Un autre point, qui est plutôt une observation personnelle, est que les Iraniens vont au restaurant uniquement lors de certaines occasions, sauf dans les grandes villes où la culture évolue parallèlement au mode de vie.

Par conséquent, une famille iranienne qui sort dîner à l’extérieur préfère commander, non pas un plat iranien ou ordinaire tel que le Bonab Kebab,( Bonab est une ville du nord-ouest de l’Iran) , mais plutôt un menu français, italien ou indien, ou très probablement des fast-foods comme la pizza. Donc, il est parfois difficile de trouver dans certains établissements des plats traditionnels pourtant plus faciles à réaliser et moins chers.

Cependant avec la croissance de l’industrie du tourisme et la demande pour des plats locaux, les restaurants varient leurs menus venant des cuisines privées.  Voici quelques plats végétariens recommandés que vous devez essayer lors de votre voyage en Iran, même si vous n’êtes pas végétarien.

Riz mélangé avec des Légumes

Comme vous le savez peut-être, le riz est un ingrédient essentiel dans la cuisine persane et certaines iraniennes ne peuvent pas terminer une journée sans manger du riz !

Cependant, la tradition du riz va plus loin que le riz simple, et de nombreux autres légumes et ingrédients peuvent être mélangés avec du riz et produire une variété de plats différents appelés «polo».

Si vous voyagez dans la région du Fars, cette variété peut même être étrange pour les Iraniens. Tomate avec du riz, lentilles avec du riz, haricots verts avec du riz, chou avec du riz, un très délicieux mélange de carottes sucrées et de noix avec du riz, ainsi qu’un plat national de fèves et d’aneth avec du riz qui est généralement servi seul ou avec du poisson.

Tous ces plats délicieux sont cuisinés avec des épices locales et servis avec un type de salade appelé Salad Shirazi, un mélange d’oignon à la tomate et de concombre à la menthe séchée et au jus de citron.

riz et mélange de légumes et raisins secs

Les plats à base d’aubergines

La plupart des plats, y compris les aubergines (traduits Bademjan en persan), proviennent des villes du nord de l’Iran, telles que Rasht, connue comme le paradis de la nourriture en Iran.

Parmi eux se trouvent également des plats végétariens qui sont très populaires pour les Iraniens et chaque région les a développés de différentes manières.

Kashke-Bademjan;

Ce plat très populaire dans le pays sert parfois d’entrée, mais la plupart des Iraniens l’apprécient tant, qu’ils le préfèrent comme plat principal. Il s’agit d’un mélange d’aubergines frites, trempé dans un type de sauce appelé Kashk, mélangé avec des oignons frits, de l’ail, des noix et de la menthe séchée.

kashk et aubergine

Mirza-Qasemi;

Cet autre plat du nord de l’Iran est composé d’aubergines grillées, mélangées à de la tomate à la coque, des œufs et des épices et de l’ail, le tout broyé et mélangé.

Yatimcheh;

Celui-ci est très similaire au précédent en termes d’ingrédients, mais ils sont tous frits et mélangés avec un peu d’eau et ressemblent à un ragoût.

Omelettes ou Ku-Ku

En persan, l’omelette n’a qu’une seule signification, le mélange d’œuf et de tomate. D’autres aliments mélangés avec des œufs et frits sont connus sous le nom de Ku-Ku. Presque tout peut être transformé en Ku-Ku, une fois écrasé et mélangé avec des œufs.

Certains mets des plus populaires sont comme ci-dessous.

Ku-Ku Sabzi (omelette aux légumes) ; le mot Sabzi en persan signifie légumes. Ce plat très délicieux est composé d’un mélange de six légumes différents avec des pourcentages précis, des œufs, des épices et parfois des noix et des raisins secs. Plus tard, le mélange est frit et servi avec du yaourt ou de la salade.

Ku-Ku Sibzamini (omelette aux pommes de terre) ; Ce fast-food iranien est essentiellement composé de pommes de terre et d’œufs à la coque, mais encore une fois, ce mélange peut être aromatisé de différentes épices et à d’autres ingrédients comme les noix et les raisins secs.

Il existe également d’autres types de Ku-Ku, comme le Ku-Ku de Zucchini, le Ku-Ku de Laitue et le Ku-Ku de Carotte, qui sont moins susceptibles d’être trouvés dans les restaurants.

Âsh

Âsh est une sorte de soupe épaisse ou de ragoût, mais je la classe dans une catégorie différente car pour les Iraniens, ce n’est ni de la soupe ni du ragoût. Le terme Âsh est un terme générique qui décrit une variété de plats dans chaque région. Parfois, leur seule ressemblance est avec une soupe ou un ragoût, mais avec des ingrédients totalement différents.

la soupe de nouilles iranienne

Âsh Reshteh;

L’un des types d’âsh les plus connus est celui qui contient des nouilles plates au blé et des céréales comme des haricots rouges, des pois chiches, des lentilles, un mélange de légumes et de Kashak. Ce plat est généralement servi avec une garniture d’huile de menthe frite, d’ail et de chips d’oignon au sommet.

Âsh Doogh ;

C’est une spécialité du nord-ouest de l’Iran – telles que les villes de Tabriz et d’Ardebil – ainsi que des pays comme l’Azerbaïdjan et la Turquie. Également dans ce plat, on utilise un autre type de produit laitier, le Doogh, qui ressemble à un yogourt salé. Parfois, des boulettes de viande sont rajoutées dans cet Âsh qui n’est pas très commun.

Âsh-e-jo (soupe à l’orge) ;

Pour la cuisson de ce type d’Âsh, les légumes aromatiques et spéciaux tels que les poireaux, le persil, la coriandre, l’aneth et les céréales (pois, haricots), l’orge pelée et l’oignon sont utilisés. Comme d’habitude, ce plat est mélangé avec un produit laitier, Kashak, et garni de menthe, d’ail et d’oignons frits. Ceci est principalement une nourriture de rue, l’hiver.

La variété d’âsh est incroyable et parfois inconnue de nombreux iraniens. Si vous consultez la page Wikipédia en persan de ce plat, vous verrez une liste de plus de cinquante types d’Ash, provenant de différentes régions du pays ou d’autres pays et cultures.

 

 

Ragoûts

Les ragoûts, avec un accompagnement de riz, salade et cornichons, sont les plats iraniens les plus courants. C’est difficile de trouver beaucoup de ragoûts sans viande. Habituellement, elle n’est pas l’ingrédient principal du ragoût et le plat est absolument parfait sans , cependant on la rajoute quand même !

Donc, vous devez savoir que la plupart des ragoûts iraniens peuvent être cuits sans viande et que leurs goûts ne vont pas changer radicalement.

Voici quelques ragoûts à l’origine sans viande, venant principalement du nord de l’Iran ;

ragoût d’aneth et de fèves

Ragoût Baqali-Qatoq;

Il est très facile à préparer et délicieux. Ses ingrédients principaux sont les haricots fava, les aneths et les œufs frais, épicés avec de l’ail, du poivre et du curcuma. Il est préférable de le servir  avec du riz iranien.

Torshi-Tare;

Cet autre plat nordique est un mélange de légumes aromatiques, de riz, d’ail, d’œufs, de farine de blé, de jus d’orange et d’épices. Ce ragoût est parfois accompagné avec un morceau de poisson fumé et du riz iranien à part.

Khoorak

Le Khoorak est difficile à traduire ; il est attribué à une variété d’aliments, servi sans riz et le plus souvent avec du pain sur le côté.

Do-Pyaz-Aloo; Bien que ce plat existe également en Inde avec le même nom, il est connu en Iran comme un plat de la ville de Shiraz, à base de pommes de terre et de tomates avec des oignons et des épices.

Eshkeneh ou soupe à l’oignon persan, est à l’origine un plat du nord-est, mais populaire dans tout l’Iran. Cette soupe est composée d’oignons et d’ail, de menthe séchée et d’œufs. Elle est, assaisonnée de sauce aux noix et de jus de grenade. Elle est présentée dans les restaurants soit comme une entrée soit pour un repas léger.

Kaleh-Jush; Ce plat est également apporté sous forme de soupe originaire de l’Iran central. L’ingrédient principal est le Kashk, comme expliqué précédemment, avec un produit laitier épais et aigre, mélangé à de l’oignon, de la menthe, des noix et de l’eau. Il est accompagné de pain en entrée ou pour un repas léger.

Soupe de lentilles ou de haricots rouges ; Celles-ci sont, principalement, distribuées dans les rues en automne et en hiver. Cependant, un bol de lentilles chaudes ou de soupe de haricots peut figurer dans les menus du petit déjeuner des restaurants ou hôtels.

Ab-Doogh-Khiar; contrairement au précédent, ce plat est d’été. Cette préparation, très légère et riche en nutriments, est idéale pour les chaudes journées quand un aliment lourd ne tente pas. Bien que ce soit très simple à faire, sa fraîcheur est un point très important. Elle est composée de concombre (Khiar), de crème, de lait, de yogourt (ou doogh), de menthe, de basilic, de radis, d’oignons verts ainsi que des raisins secs, des noix, du sel et du poivre. Le tout est soigneusement mélangé et ce plat est servi froid avec du pain.

Falafel; Les trois plats suivants sont probablement déjà connus des restaurants arabes. Ces nourritures sont originaires des régions irano-arabes du sud-ouest de l’Iran. Le Falafel persan est moins épicé que la version arabe et est généralement servi dans les sandwichs à emporter.

Samosa; C’est un plat frit ou cuit au four , répandu dans tout le Moyen-Orient , l’Afrique du Nord, la Chine et l’Inde. Selon la région, la Samosa se présente sous différentes formes et avec divers remplissages. Néanmoins, il s’agit principalement d’un aliment végétarien composé d’une fine couche de pain fourrée de pommes de terre, d’oignons et de tomates et frite.

Hoummous; Bien qu’étant à l’origine un plat libanais, celui-ci est très populaire dans les restaurants iraniens comme entrée. Le houmous, comme d’habitude, est composé de pois cuits, d’huile d’olive, de tahini, de jus de citron et d’ail écrasé. Il est également très répandu au Moyen-Orient.

Plats d’accompagnement

Borani; Borani est une entrée iranienne à base de yaourt mélangé avec des aubergines, des épinards ou des courgettes.  C’est également un plat froid en été.

Olive dans le jus de grenade et de noix (Zeytoon Parvardeh); c’est la cuisine incontournable chez nous. Bien qu’originaire du nord de l’Iran, elle se déguste n’importe où dans le pays. Comme son nom l’indique, il s’agit d’une olive mélangée à une combinaison de légumes aromatiques frais, de noix hachées et de mélasse de grenade. Ce délicieux met est généralement servi, comme une entrée, avec de la nourriture, ou, si vous êtes un fin gourmet comme moi, comme un plat principal avec du pain chaud.

 

2019-09-16T09:54:53+00:00

Nous contacter

Adresse :

L’Iran des Rêves,
n° 207, boulevard Mirdamad,
Téhéran, Iran
Code postal: 19395164


Tel:
0098 912 012 41 39


Dernières Nouvelles

error: Includes Copyrighted content !