Les Iraniens sont-ils des Arabes ?

Les Iraniens sont-ils des Arabes ?

Lorsque vous vivez au Moyen-Orient, vous connaissez très bien le sens des symboles justes ou infondés qui nous sont attribués. Cette réputation, que je perçois, quand je voyage à l’étranger ou lorsque je salue, dès leur arrivée à l’aéroport, mes touristes, est que les iraniens sont des arabes. Bien que cela ne soit pas tout à fait vrai, dans cet article, je vais expliquer cela.

Moyen-Orient le cœur saignant de la planète.

L’Iran est situé dans l’une des régions géopolitiques la plus importante du monde où la majeure partie du pétrole, nécessaire à la planète, est exploitée et exportée. Cette capacité est devenue une malédiction au cours des dernières décennies. Si les centrales hydroélectriques ne suffisent plus à fournir la demande en électricité, la part croissante du gaz et du pétrole est en revanche importante. Néanmoins, cette capacité d’exploitation, potentiellement mondiale, a en revanche un impact néfaste pour diverses raisons. Malgré l’éclatement et l’évolution des anciens pays et empires, formant ainsi, de nouvelles nations avec des régimes politiques différents, les tensions perdurent. L’Iran joue un rôle majeur depuis le début de la découverte des énergies fossiles. Bien que ne devenant jamais une colonie, l’empreinte des soldats et diplomates anglais, russes et américains se retrouve partout dans les pages d’histoire de ce pays jusqu’à aujourd’hui !

Cependant, la situation des pays limitrophes est plus désastreuse : en Afghanistan, depuis la guerre de 1979, le peuple vit dans l’horreur de la terreur et de la guerre ; en Irak depuis l’invasion américaine, le pays souffre. Le Pakistan est l’autre voisin qui subit également l’extrémisme et le terrorisme, bien que de gros efforts furent déployés ces dernières années pour améliorer l’image du pays.

En parallèle, les Etats de l ‘autre côté du Golfe, tels que l’Oman, le Koweït et les Émirats, ont connu des décennies de prospérité et de progrès grâce à la vente de leur pétrole aux occidentaux. Si, leurs relations politiques avec l’Iran ne sont toujours pas des meilleures, les plus délicates sont   avec l’Arabie saoudite.

Voilà, c’est la situation du Moyen-Orient impliqué dans ces divers conflits.

jeune garçon en costume traditionnel du sud-est de l’iran…

D’où vient le stéréotype ?

Comme expliqué, l’Iran est au centre du Moyen-Orient où se trouvent également certains pays arabes. Par conséquent, c’est facile de les mélanger dans une seule éthique, religion ou langue. Une partie du problème provient du manque de connaissances sur cette région. Il peut être également reprocher aux médias, qui désignent globalement cette zone, de ne pas nommer individuellement ces divers états. Ce contexte négatif s’interfère dans toute la région et ses environs.

Une autre ambiguïté est la religion ; la religion officielle de l’Iran est l’islam, identique à celle des nombreux autres pays de cette région du globe. Le problème est de confondre religion et ethnie. Tous les musulmans ne sont pas arabes et tous les arabes ne sont pas musulmans.

L’Iran sous la loupe ; Qui sont les Iraniens ?

L’Iran est un pays d’une superficie de 1 648 195 km2 et compte plus de 82 millions d’habitants. C’est vraiment un espace immense. Il a été témoin de plusieurs guerres et invasions ainsi que de nombreux échanges et influences culturels au cours de son histoire. D’Alexandre et des siècles de conflit avec l’empire romain, l’incursion arabe du VIIe siècle et également les Mongols, Tamerlan et les Afghans. Tout ce monde, ayant traversé cette terre, a laissé quelque chose et est devenu ce que nous appelons l’Iran avec ses différences.

La majorité de la population de l’Iran est composée de Persans (61%). La langue maternelle est le persan moderne.

Le deuxième groupe important est constitué par les Azeries (16%) Ils vivent principalement dans les provinces du nord-ouest et ouest et parlent une langue proche du turc.

Les Kurdes (10%) sont principalement localisés dans les provinces occidentales du Kurdistan et de Kermanshah. Ils parlent le kurde comme langue maternelle. Ce peuple, devenu iranien, fait également partie de cette même grande famille qui se poursuit en Irak, en Syrie et en Turquie. Un autre groupe ethnique appelé Lurs (6%) a aussi sa langue et sa culture. Cependant, il ne s’agit que d’une partie des divers groupes de population de l’Iran. Il en existe d’autres tels que les Turkmènes dans le nord-est, les Qashqai qui sont des tribus turques au centre du pays, les Gilaks, les Talishis et les Mazanis sur la côte caspienne. Et bien sûr les Arabes dans les provinces du sud et du sud-ouest du pays, les Baluches dans le sud-est et aussi les Arméniens, les Géorgiens, les Assyriens, etc.

La culture baloutche dans le sud-est de l’iran

Bien que cela nécessite tout un article séparé, ces diverses populations vivent avec des cultes et pratiques différentes, ce qui est le point fort et puissant de ce pays. La majorité de la population est représentée par des chiites musulmans, comme l’indique le statut officiel. Il existe également des sunnites musulmans situés principalement aux frontières du pays.

Il existe une autre religion monothéiste, née, dans la Perse ancienne, avant l’invasion arabe au 7 -ème siècle : le zoroastrisme. Les Zoroastriens pratiquent encore, officiellement, leur culte, principalement au centre du pays et dans les provinces de Kerman et de Yazd.

Il y a aussi des chrétiens d’églises différentes telles que les Arméniens, les catholiques et les Assyriens. La communauté des Juifs iraniens, bien que réduite après la révolution de 1979, est toujours présente dans certaines villes telles que Téhéran, Hamadan et Shiraz.

Il existe également un groupe, plus restreint, d’anciennes spiritualités, telles que le yaresanisme dans l’ouest et parmi les Kurdes et le mandaïsme dans les territoires du sud-ouest.

les iraniens – arabes des îles du golfe Persique

La célébration de la diversité et de la tolérance

Notre capacité à atteindre l’unité dans la diversité sera la beauté et le test des civilisations.

Mahatma Gandhi

Comme je l’ai expliqué très brièvement, l’Iran jouit d’une grande diversité de cultes, de modes de pensée et de vie. Le fait n’est peut-être pas aussi beau que ce qui est décrit ici ; là où il y a diversité, il y a aussi des conflits, il y a des racistes et des totalitaires. C’est une épreuve pour atteindre l’unité dans la diversité et être civilisé et tolérant. Cependant, le point commun, de toute cette éthique, est l’amour, que tous nous partageons, pour ce pays.

Pour clore cet article, nous espérons que vous aurez un autre regard sur l’Iran et ses iraniens, heureux de vous accueillir.

la carte des différentes religions et ethnies iraniennes (source: wikipedia)

 

2019-08-06T15:24:39+00:00

Nous contacter

Adresse :

L’Iran des Rêves,
n° 207, boulevard Mirdamad,
Téhéran, Iran
Code postal: 19395164


Tel:
0098 912 012 41 39


Dernières Nouvelles

error: Includes Copyrighted content !